Little Lullaby
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Etre solitaire = une maladie dans notre société ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Etre solitaire = une maladie dans notre société ?
Je n'ai jamais dit que je voulais qu'on m'aime

avatar

Féminin ♣ MESSAGES : 341
♣ ANNIVERSAIRE : 09/12/1993
♣ ÂGE : 23
♣ LOCALISATION : Nancy
♣ HUMEUR : Connard.


+
♣ RELATION: Célibataire
♣ SEXUALITE: Hétéro
♣ HUMEUR ACTUELLE: Connard.

MessageSujet: Etre solitaire = une maladie dans notre société ? Sam 19 Fév - 21:10

    Aujourd'hui on juge les gens sur leur nombre d'"amis". Regardez sur skyblog, facebook, chacun fait la course aux commentaires, aux amis. Se retrouver seul dans la cour de récré, à la cantine, est tout de suite synonyme de honte. Pour avoir une vie il faut sortir avec ses potes, aller en boite, avoir une multitude d'amis toujours prêt à faire la fête... Parfois j'ai l'impression que les gens en oublient qu'il existe des personnes solitaires, qu'ils les jugent injustement de "sans-amis", de "sans-vie". Je suis moi même quelqu'un de solitaire, j'ai besoin d'être tranquille, seule, je suis heureuse d'être chez moi pour enfin me retrouver "face à moi même". J'ai du mal à supporter la présence des autres, il y a des jours où j'ai envie d'envoyer chier tout le monde. Rares sont les personnes dont je suis proche, et je crois que je peux dire que je n'ai pas véritablement de véritables amis, sur lesquels je peux compter, me confier... Si je suis heureuse ainsi je ne vois pas le problème.

    D'ailleurs malgré mon besoin de solitude je reste quelqu'un de souriante, d'ouverte, qui aide les autres. J'ai juste besoin d'un grand espace de liberté, vivre sans attaches, sans toutes les contraintes qu'imposent les autres. Suis-je une alienne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Féminin ♣ MESSAGES : 1899
♣ ANNIVERSAIRE : 30/05/1996
♣ ÂGE : 20


MessageSujet: Re: Etre solitaire = une maladie dans notre société ? Sam 19 Fév - 22:45

C'est le propre de l'ado, de vouloir être toujours vu comme quelqu'un ayant beaucoup d'amis. Ça force un certain respect et une popularité. Et c'est souvent le rêve typique de l'ado typique. Mais voilà, aujourd'hui on est dans une société où prime une idée toute faite sur ce qu'est être un ado aimé. Et l'ado aimé, c'est celui qui sort tout le temps, qui a une tonne d'amis, qui est connu par tous. Ce qui fait que les autres traits de caractère, comme la solitude, sont parfois considérés comme une "anormalité" ou passent souvent à la trappe alors que c'est tout à fait naturel.

Donc si tu es une alienne... c'est dans le sens où tu t'assumes pleinement ? :p

D'une manière plus personnelle en tout cas, j'ai absolument besoin d'un moment de solitude par jour, que ce soit pour lire, écouter de la musique, me divertir sur le net, regarder un film ou tout simplement réfléchir. Par contre, rester seule trop longtemps me rend vite folle. J'ai toujours besoin de bruit, de mouvement autour de moi. (Et c'est pour ça que mon village me fait ultra déprimer) Mais ça ne suffit pas, j'ai de toute façon besoin d'un contact humain régulier.

----------------------------------------✁--------------------------------
Citation :
« Nos yeux se renvoient la lumière / Et la lumière le silence / A ne plus se reconnaître / A survivre à l'absence »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Féminin ♣ MESSAGES : 6
♣ ANNIVERSAIRE : 22/08/1995
♣ ÂGE : 21


MessageSujet: Re: Etre solitaire = une maladie dans notre société ? Dim 20 Fév - 11:33

Quand j'ai lu ton message, je me suis tout de suite reconnue. Dans mon lycée, il y a de grosses fêtes chaque week end, genre 40 personnes, où tout le monde finit bourré et où il faut absolument être. Ils vont en boîte, ils ont l'air de tellement s'amuser. Mais moi, je vois pas l'intérêt, même si ça peut paraitre bizarre. J'ai eu une période où j'avais envie de leur ressembler, de m'intégrer, d'avoir pleins d'amis et tout. Mais ça m'a passé. J'ai pas non plus de vrais amis sur qui je peux compter, de "meilleure amie toujours là pour moi", mais c'est pas pour ça que ça me manque.
Je suis aussi très solitaire, même si ça ne se voit pas au premier abord. J'aime passer mes week ends au lit, à regarder des séries, à profiter quoi. Pour moi, sortir tous les week ends, c'est pas profiter. Pendant les vacances, je vais à Rennes chez mon père, et je ne connais presque personne. Sauf que j'ai vraiment peur du regard des autres, c'est ça le problème. Faire les magasins toute seule alors que je vais croiser de grosses bandes de filles ? Impossible. J'ai toujours l'impression qu'on juge les gens seuls, comme si obligatoirement, ça veut dire qu'ils n'ont pas d'amis. Alors que pas forcément. De toute façon, je ne vois pas pourquoi je m'attacherais, car je ne vois pas ma vie en France. Et pour tenir, je me dis qu'il ne me reste plus que 2 ans et demi à passer ici..

Tout ça pour dire que non, tu n'es pas une alienne, ou alors on est deux ! towa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je n'ai jamais dit que je voulais qu'on m'aime

avatar

Féminin ♣ MESSAGES : 341
♣ ANNIVERSAIRE : 09/12/1993
♣ ÂGE : 23
♣ LOCALISATION : Nancy
♣ HUMEUR : Connard.


+
♣ RELATION: Célibataire
♣ SEXUALITE: Hétéro
♣ HUMEUR ACTUELLE: Connard.

MessageSujet: Re: Etre solitaire = une maladie dans notre société ? Dim 20 Fév - 19:24

    Heartly : Mais c'est exactement ça. Je n'ai pas de meilleure amie à qui tout confier, d'ailleurs le fait de ne pas avoir de meilleure amie parait toujours des plus étranges aux autres... Pour moi un vrai bon week end c'est rester toute seule à s'occuper comme on le souhaite, sans se soucier de l'avis, de l'envie, de ce qu'en pense un tel ou un tel. Passer son week end avec des amis c'est l'horreur pour moi. Tu peux pas faire ce que tu veux, tu dois accepter l'envie de la majorité, être sociable, t'empêcher de péter ou de dire des anneries... Pour moi les autres m'étouffent, me privent de toute liberté. Etre entouré, aimé, entend des tas de contraintes : bien s'habiller, faire attention à ce que les autres pensent de toi, donc ne pas être naturel, s'empêcher de dire ce que l'on pense vraiment. Si tu veux être aimé il faut que régulièrement tu voies toute ta multitude d'amis, que tu leur parle des heures au téléphone etc... Trop contraignant pour moi O.O Surtout que les personnes les plus populaires sont souvent les rois/reines de m'hypocrisie. Et je ne supporte pas l'hypocrisie. Je suis quelqu'un de spontannée, je ne réflechis jamais avant de parler ou faire un truc (d'ailleur mon copain m'aime pour mon naturel <3). Parfois quand je suis avec des potes je me fait enguelée parce que je parle trop fort, ou que je fixe les gens bizarrement, mais moi je m'en fous de ce qu'on peut penser !

    Mütze : Oui je m'assume pleinement. Des tas de personnes me détestent, et je trouve ça plutôt cool x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Féminin ♣ MESSAGES : 1758
♣ ANNIVERSAIRE : 23/04/1995
♣ ÂGE : 22


+
♣ RELATION: Célibataire
♣ SEXUALITE: Bi
♣ HUMEUR ACTUELLE:

MessageSujet: Re: Etre solitaire = une maladie dans notre société ? Dim 20 Fév - 20:19

Myste Prunee a écrit:
    Passer son week end avec des amis c'est l'horreur pour moi. Tu peux pas faire ce que tu veux, tu dois accepter l'envie de la majorité, être sociable, t'empêcher de péter ou de dire des anneries... Pour moi les autres m'étouffent, me privent de toute liberté. Etre entouré, aimé, entend des tas de contraintes : bien s'habiller, faire attention à ce que les autres pensent de toi, donc ne pas être naturel, s'empêcher de dire ce que l'on pense vraiment. Si tu veux être aimé il faut que régulièrement tu voies toute ta multitude d'amis, que tu leur parle des heures au téléphone etc...
Je n'accepte pas nécessairement l'envie et les idées de la majorité, je ne suis pas sociable, je raconte constamment des conneries (et surtout quand je suis avec mes potes !), je ne m'habille pas bien, je me fiche de ce que les autres pense de moi, je reste naturelle en toute circonstance, je dis toujours ce que je pense, je ne passe jamais des heures au téléphone — la seule personne qui m'appelle est ma mère pour savoir à quelle heure je rentre... Pourtant j'ai des amis, des potes, des connaissances qui, si certains me font une remarque tous les 36 du mois, m'acceptent généralement comme ça.
Pour ma part, autant j'apprécie parfois d'être seule, autant je peux vous dire que passer tous ses week-end seule dans un trou perdu, c'est d'un ennui mortel, et c'est beaucoup plus étouffant qu'une bande d'amis...

----------------------------------------✁--------------------------------

« Je n'ai jamais voulu faire de balloches et je n'ai jamais cherché à composer de chansons populaires, de tubes, tu vois ? Dans les maisons de disques, on me disait qu'il fallait que je me coupe les cheveux, que je ne porte plus de jeans et que comme ça je pourrais plaire aux minettes. Moi je leur ai dit d'aller se faire voir, et j'ai claqué la porte à tous ces gens parce que je refuse de faire la pute avec moi-même. » Personne.

« On peut fusiller un chanteur, personne ne peut tuer des chansons. »
Fred Alpi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je n'ai jamais dit que je voulais qu'on m'aime

avatar

Féminin ♣ MESSAGES : 341
♣ ANNIVERSAIRE : 09/12/1993
♣ ÂGE : 23
♣ LOCALISATION : Nancy
♣ HUMEUR : Connard.


+
♣ RELATION: Célibataire
♣ SEXUALITE: Hétéro
♣ HUMEUR ACTUELLE: Connard.

MessageSujet: Re: Etre solitaire = une maladie dans notre société ? Mar 22 Fév - 17:03

    Moi aussi j'habite dans un patelin pomé. Ce qui me gêne c'est de passer la totalité de mon week end avec des amis, après si c'est juste une soirée ou une aprèm je trouve ça sympa, mais tout un week je peux pas, je trouve ça étouffant ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Féminin ♣ MESSAGES : 1262
♣ ANNIVERSAIRE : 10/11/1994
♣ ÂGE : 22


+
♣ RELATION: -
♣ SEXUALITE: Hétéro
♣ HUMEUR ACTUELLE:

MessageSujet: Re: Etre solitaire = une maladie dans notre société ? Mar 22 Fév - 19:49

    Bien sûr que la plupart des ado jugent ainsi. Si t'es seul : "t'as pas d'amis, alors t'as pas de vie, t'es nul, sans intérêt, personne ne t'aime". Sympa l'analyse.

    J'apprécie aussi de rester tranquillement chez moi, de ne pas avoir les contraintes de me préparer pour sortir alors que je peux rester en pyjama et pas maquillé de la journée, à faire ce que bon me semble le weekend, mais j'apprécie quand même énormément quand mes amis me proposent une sortie quelconque, ou une soirée. Et j'accepte souvent, je profite des weekends pour voir les personnes que je ne peux pas voir la semaine, car on n'est pas dans le même lycée. Bref, être tranquille et seule les weekends, oui, mais pas tout le temps.

    Mais ça me fait chier aussi que certaines personnes ne semblent pas comprendre ce besoin de solitude. Quand j'essai d'en parler aux autres ils me répondent souvent que je suis une asociable --'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le méchant tyran :D

avatar

Féminin ♣ MESSAGES : 3599
♣ ANNIVERSAIRE : 21/11/1994
♣ ÂGE : 22
♣ LOCALISATION : Nulle part o/
♣ HUMEUR : Maussade :)


+
♣ RELATION: En Couple
♣ SEXUALITE: Hétéro
♣ HUMEUR ACTUELLE: Plutôt positive :)

MessageSujet: Re: Etre solitaire = une maladie dans notre société ? Mar 22 Fév - 20:36

Heartly a écrit:
Quand j'ai lu ton message, je me suis tout de suite reconnue. Dans mon lycée, il y a de grosses fêtes chaque week end, genre 40 personnes, où tout le monde finit bourré et où il faut absolument être. Ils vont en boîte, ils ont l'air de tellement s'amuser. Mais moi, je vois pas l'intérêt, même si ça peut paraitre bizarre. J'ai eu une période où j'avais envie de leur ressembler, de m'intégrer, d'avoir pleins d'amis et tout. Mais ça m'a passé.

    Bon, c'est un peu différent au niveau des fêtes avec pleins de gens mais pour ce qui est de la période "intégration" puis "plus rien", c'est tout moi :) Moi aussi, j'ai voulu faire comme eux, et puis j'ai décroché.

    Perso, j'ai la chance d'être dans la classe de mon copain, donc forcément, je suis tout le temps avec lui, et ce n'est pas dérangeant. Mais c'est vrai que parfois, il veut qu'on aille avec les autres et moi, je préfère qu'on reste seuls, ou alors en petit comité. Je n'aime pas quand on dépasse les 4 personnes, ça m'agace. Même quand je vais avec mes potes, je préfère quand il y a le moins de monde possible, sinon, je sais pas quoi dire - enfin, avec certains, si. Et puis parfois, j'avais pas envie de parler, et on me fichait la paix quoi. J'ai eu de la chance aussi de tomber sur des gens simples qui m'acceptaient sans me juger. Et puis, encore une fois, on était rarement nombreux.
    Si je me souviens bien, quel que soit mon groupe de potes, on était 3-4. Parfois 5, mais vu qu'ils étaient, encore une fois, des gens simples, ça passait crème. J'aime la simplicité. Les gens qu'on traite de "gamins", si vous voulez. J'en ai marre de ces attardés qui se croient matures parce qu'ils mettent le fric de papa et maman dans de la beuh.

    Perso, au collège, quand mes amies m'ont lâché, j'avais tellement peur que parfois je loupais des repas pour me cloîtrer au CDI, histoire de sauver les apparences, et à toutes les récré j'allais dans les couloirs alors que c'était interdit, histoire que personne ne me voie seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://littlelullaby.exprimetoi.net

Une vâââââche!

avatar

Féminin ♣ MESSAGES : 555
♣ ANNIVERSAIRE : 10/02/1995
♣ ÂGE : 22
♣ LOCALISATION : Je ne sais pas
♣ HUMEUR : Prrrrt.!


+
♣ RELATION: Célibataire
♣ SEXUALITE: Hétéro
♣ HUMEUR ACTUELLE: Heureuuuuse.

MessageSujet: Re: Etre solitaire = une maladie dans notre société ? Mar 22 Fév - 23:58

Faut pas croire non plus que ceux qui sortent chaque week-end sont des hypocrites et des faux-culs ;) perso je me considère une personne sociable, très ouverte et, oui, j'ai beaucoup d'amis. Enfin, amis... Il y a les conaissances, ceux que tu salues, les camarades de classe, les potes, les amis puis les très meilleurs amis, et tout le tralala. Mais pour vous dire, je suis une de ces personnes avec 200 amis sur facebook ( meme plus, et je suis treeeeees loin d'en avoir autant que la majorité des mes amis) mais je ne suis pas fière, ni honteuse, et je ne me moque pas de ceux qui en ont 20. Bref, malgré être l'ado typique, j'ai mes moments de solitude, chaque jour. Les matins, en sortant du train, oh god j'adore mettre la musique à fond et marcher à mon rythme (vite) sans qu'on m'emmerde (le matin je hais tout le monde). Et puis j'adore aussi retrouver plus tard Ju, Maria, Violeta, etc.,toutes mes amies, les embrasser et être avec elles. Et prendre le bus l'aprem avec mes potes de la classe, c'est extra. Tout comme le prendre seule lorsque je suis chez mon père.
Je veux dire qu'on peut combiner les deux choses. Moi aussi je préfère un bon week avec mon lit et des bons films, au pire avec mes amies les plus intimes, mais quand je sors faire la fête, de plus en plus souvent, j'en profite énormément.
Ceux qui n'aiment pas les solitaires ou ne supportent pas la solitudes, moi je crois qu'on peut les classer en deux catégories (j'ai pourtant horreur de faire ça): ceux qui à cause de leur caractère ont besoin de quelqu'un et les hypocrites tellement habitués à ne pas être eux-mêmes qu'ils ne s'acceptent plus tels qu'ils sont en réalité. Du second groupe, y'en a de trop, mais faut pas les confondre.
Même si je suis loin d'être populaire, je peux vous dire que tous ceux qui sont toujours dans des groupes ne jugent pas les autres selon cette course à l'amitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Féminin ♣ MESSAGES : 172
♣ ANNIVERSAIRE : 30/05/1995
♣ ÂGE : 21
♣ LOCALISATION : France, Région Parisienne
♣ HUMEUR : Crevée~


+
♣ RELATION: Célibataire
♣ SEXUALITE: Hétéro
♣ HUMEUR ACTUELLE: Bizarre...

MessageSujet: Re: Etre solitaire = une maladie dans notre société ? Ven 25 Fév - 13:07

Citation :
Parfois quand je suis avec des potes je me fait enguelée parce que je parle trop fort, ou que je fixe les gens bizarrement, mais moi je m'en fous de ce qu'on peut penser !

Ahah la même chose xD Sauf que moi pendant quelque temps - parfois très long - j'arrête complètement de parler et je regarde dans le vide, sans penser à rien. Ça fait peur aux gens "Ohlala, ça va? T'es triste? T'as faim", je me demande bien à quoi je dois ressembler dans ces cas-là...

Citation :
(le matin je hais tout le monde).

& il y a tellement peu de gens qui comprennent ça. J'en avais tellement ras le bol de me farcir une certaine fille 2h par jour dans le train que j'ai du lui demander d'arrêter qu'on s'assoit ensemble, je supportais plus de voir baisser le son de ma musique et de devoir répondre à ses questions à la con juste sous prétexte qu'elle parle tout le temps.


Moi je suis quelqu'un d'assez étrange quand j'y réfléchis, en fait pendant 4 ans j'ai été parfaitement seule - une meilleure amie, cependant - sans le vouloir. Je crois que les gens ne m'aimaient pas, généralement ils m'insultaient en classe et m'ignoraient tout le temps. Je me sentais tellement mal que je collais n'importe qui, juste pour ne pas être seule, le comble de l'hypocrisie. Maintenant je le regrette, mais je n'ai pas changé pour autant, du moins de ce côté là.
Car en passant au lycée j'ai tout changé chez moi, ma façon de m'habiller, de parler, mes sujets de conversations, mon vraie caractère, juste parce que je maudissais cette solitude qui me collait à la peau depuis des années. Moi, tout ce que je veux c'est qu'on m'aime. C'est peut être con dit comme ça mais je veux qu'on m'aime, je veux être utile, je veux rendre les gens heureux... au final je suis toujours aussi peu indispensable qu'avant. Oh oui j'ai toujours des gens pour parler, pour manger à la cantine, mais je me sens toujours aussi seule qu'avant, voir plus. J'ai l'impression de m'être trahie, d'avoir enfermé ma nature profonde juste pour plaire au grand nombre, n'être détesté par personne. Je suis quelqu'un de sec, de franc, mais je n'ose plus dire ce que je pense. Et quand je le fais je culpabilise pendant des jours, de peur d'avoir blessé quelqu'un.
J'ai le sentiment qu'en voulant devenir quelqu'un je me suis juste perdue, et que maintenant je n'ai plus rien que ces gens pour qui je ne représente plus rien. Alors dans le train je met ma musique à fond, et j'invente des histoires, des personnages, je les dessine, je les écris, je les regarde par la fenêtre pendant les cours. Pendant ces moments je me sens enfin bien, j'ai l'impression d'être moi à nouveau, de ne plus être cette pâte d'élève en seconde qui veut juste être comme les autres. J'ai tellement été seule, maintenant je cherche de plus en plus cette solitude.
Il y a sincèrement des gens avec qui j'aime parler, et j'aime bien les gens de ma classe qui sont très gentils, mais je ne veux plus leur donner autant d'importance. Je veux essayer d'être enfin sincère avec moi-même, trouver cet équilibre entre la personne que je suis et celle que je veux être. Quelqu'un qui en étant soit-même trouve seulement les personnes qui savent l'apprécier pour ce qu'elle est. C'est vraiment bête, mais moi je me sens bien quand j'arrive à faire sourire quelqu'un, je crois qu'au final je ne veux rien de plus.

P'tin j'ai écris beaucoup xD Enfin bref tout ça pour dire que je suis rongée par la solitude, tellement que maintenant j'essaye de moins en moins de plaire à des gens pour qui ça ne servirait pas. Si seulement c'était possible, je voudrai redevenir moi, et trouver ces personnes qui m'apprécient comme je suis. Si j'en suis arrivée à cette conclusion c'est sûrement d'ailleurs grâce à une amie - la seule - que j'ai rencontré cette année qui m'a réconcilié avec mes véritables centres d'intérêts que j'avais oublié depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silent-madness.skyrock.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etre solitaire = une maladie dans notre société ?

Revenir en haut Aller en bas


Etre solitaire = une maladie dans notre société ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Little Lullaby :: COMMUNAUTE :: Philosophie
& Débats

-